Qui suis-je ?

De Paris à la Charente Périgourdine, ma route a sinué d'étapes en rebondissements, jusqu'à ce petit coin tout vert qui porte, mes racines, mes muses et ma plume...

Bordeaux, Paris, Agen, Lyon, sont quelques-unes des cités où j'ai posé mes valises pour un temps plus ou moins long.

Fille d'un poète, inconditionnel de Georges Brassens, Bobby Lapointe et La Fontaine, et d'une artiste peintre amoureuse des couleurs de l'Afrique et de l'Inde, j'ai très tôt été sensibilisée à l'expression du Beau.
J'aime autant créer qu'écrire, et j'ai toujours été d'un naturel altruiste, ce qui m'a amené à m'investir beaucoup dans le milieu associatif.

Malgré ces "avantages" de départ, et encore Parisienne à l'âge où l'on pose des choix importants pour son avenir, après avoir passé un bac littéraire (A2, pour les "anciens") avant de m'expatrier une année à Madrid d'où je suis revenue bilingue, j'ai choisi sans grande conviction je dois l'avouer, de m'orienter vers un BTS tourisme. Ce diplôme et ma maîtrise de l'anglais et de l'espagnol m'ont ouvert les portes du siège de Relais & Châteaux, où j'ai exercé diverses fonctions trilingues avant d'être embauchée à la Réunion des Musées nationaux comme assistante de direction trilingue.

La naissance de mes enfants et notre déménagement familial en province m'ont ouvert un autre champ de perspectives professionnelles, me permettant de déployer mon goût pour les arts (peinture, sculpture et art floral). Je suis devenue artisan d'art (art floral et modiste) pendant une petite dizaine d'années.
La vie réserve toujours son lot de virages inattendus, et j'ai dû laisser là mes activités créatives pour me consacrer à l'instruction de mon dernier fils, en grande difficulté à cette époque. L'atelier fut repris et existe toujours aujourd'hui.
Ces quatre années d'école à la maison m'ont permis d'avoir le temps de réfléchir posément sur mes aspirations professionnelles.
Et pendant toutes ces années-là, je me suis investie dans des associations scolaires, paroissiales, sociales, et je suis aujourd'hui adjointe au maire de ma petite commune, chargée du CCAS.

Si, aujourd'hui cette addition semble toute simple, il m'a fallu du temps pour la résoudre : écriture + création + altruisme = écrivain public !
Mon fils ayant retrouvé le chemin du collège dans de bonnes conditions, j'ai pu mettre ce projet à exécution en passant d'abord le certificat Voltaire, auquel j'ai obtenu un très beau score de 987/1000 et la reconnaissance du niveau expert en orthographe.
J'ai ensuite décidé de passer un agrément auprès de l' Académie des Écrivains Publics de France (AEPF),  qui offre à mes clients une véritable garantie de sérieux et de professionnalisme.

Je suis également membre du Syndicat national des prestataires et conseils en écriture (SNPCE).